Oméga 3 - a quoi servent ils ?

Le rôle clé des Oméga 3


Sommaire


Les Oméga 3 sont probablement les nutriments sur lesquels on retrouve le plus d’études à ce jour. A juste titre, puisqu’ils sont tout bonnement indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme. Ces acides gras polyinsaturés, de la famille des Lipides, sont naturellement présents dans le corps humain. Néanmoins, nous ne sommes pas en mesure de les fabriquer. Ce qui est problématique puisqu’ils jouent un rôle important dans de nombreuses fonctions et réactions au sein de notre organisme. Seulement voilà, selon un rapport de l’ANSES, près de 90 % de la population française serait déficiente en acide gras. Voici donc les fonctions clés que remplissent les Oméga3 et pourquoi il faudrait se supplémenter :

1 – Rôle Anti-Inflammatoire des Oméga 3


L’inflammation est la conséquence d’un système immunitaire qui veut trop bien faire et stimule trop les globules blancs. C’est ce qui se passe quand on consomme trop de graisse de la famille des Oméga 6 qui, à leurs tours, vont libérer une famille d’eicosanoïdes hautement pro-inflammatoires. Notre alimentation moderne apporte un déséquilibre entre ces Oméga 6 et les Oméga 3 qui entraîne une surproduction de eicosanoïdes inflammatoires. Le rôle des Oméga 3 est de bloquer l’inflammation en diminuant la production des cytokines pro-inflammatoires issus des gènes. Fonction primordiale, quand on sait ô combien le lien entre l’inflammation et les maladies chroniques est étroit.

2 – Rôle Cardiovasculaire des Oméga 3


Le rôle des Oméga 3 dans la santé cardiovasculaire.

Le rôle préventif des oméga-3 dans la diminution des risques cardiovasculaires est relayé par de nombreuses études. Ses effets bénéfiques sur le cœur ne laissent pas la place au doute. En effet, ils permettent de diminuer le taux de triglycérides sanguins, de protéger les artères et le cœur, de diminuer la pression artérielle et le rythme cardiaque. Ils favorisent également les mécanismes de l’inhibition de l’agrégation plaquettaire et possèdent des propriétés antiarythmique (via les DHA). D’autre part, l’inflammation est caractéristique des infarctus et des angines de poitrines. D’où l’importance des Oméga 3 pour faire baisser la charge inflammatoire et réduire les risques.

3 – Les Oméga 3 boostent le système Immunitaire


Un des autres rôles des Oméga 3 est d’optimiser ou booster notre Système Immunitaire pour nous aider à lutter contre les infections.  Ils possèdent deux effets complémentaires, d’une part en limitant l’hyperactivité des globules blancs (lymphocytes T évitant ainsi l’inflammation) et de l’autre en augmentant la production de lymphocytes B (connu pour lutter contre les infections).

4 – Les articulations (arthrite, arthrose, inflammation…)


Les Oméga 3 présentent des effets très bénéfiques sur les problèmes liés aux articulations. C’est notamment le cas dans les inflammations dues à l’arthrose provoquant diverses douleurs et raideurs. Encore une fois cette inflammation chronique est augmentée par le déséquilibre entre les Oméga 6 et les Oméga 3. Un apport supplémentaire d’Oméga 3 via un complément alimentaire va faire baisser la charge inflammatoire. Et de ce fait combattre voire améliorer les symptômes des inflammations articulaires.

5 – Les fonctions Cognitives


Du côté du cerveau et des fonctions cognitives, le DHA présent dans les Oméga 3 permettrait de prévenir de la démence et autres troubles psychiques. C’est simple, le DHA (acide docosahexaénoïque) représente 50 % des acides gras de notre cerveau. Les études mettent en évidence le rôle bénéfiques des Oméga 3 (notamment du DHA) sur la prévention du vieillissement cérébral et plus généralement des maladies neurodégénératives.  Il semblerait par ailleurs, que les personnes qui souffrent de dépression ont généralement des niveaux supérieurs à la norme de Cytokines pro-inflammatoires. Ils joueraient un rôle indirect sur les niveaux de sérotonine (neurotransmetteur de la bonne humeur), impliqué dans la dépression. Selon certaines études, le DHA pourrait également favoriser la mémoire et potentiellement prévenir les troubles liés à Alzheimer (dans les cas légers et pris à temps).   

6 – Oméga 3, de nombreux bienfaits


Ce n’est pas tout bien évidemment, la liste est très longue. Ces fantastiques acides gras et surtout l’équilibre avec les Oméga 6, ont un rôle sur des fonctions qui sont tout aussi importantes. On peut citer notamment, les fonctions oculaires sur lesquels ces acides gras diminueraient de 70% les risques de DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age). Ou encore son influence sur la prévention du diabète, voire son action sur le microbiote intestinal où c’est un océan d’études qui devraient tomber dans les années à venir. Et oui, on ne sait pas tout pour le moment, mais ils amélioreraient aussi le microbiote intestinal, ce qui ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd !

Et ce n’est pas tout, tous les Oméga3 ne se valent pas. Entre les labels (Epax, Friend of the sea…) les polluants présents (mercure, pesticides, plastiques…), les indices ToTox, les formes ou encore les concentrations (en fonction de vos besoins) le choix est complexe. Pour vous aider dans ce choix, vous pouvez regarder le dossier spécial consacré à comment bien choisir ses oméga 3 pour sélectionner les bons produits et en tirer les effets escomptés.

Portez-vous bien,

©2020 SociaLyme créé avec ❤️

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

1 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer1