Spiruline Bio

Sommaire


Comment choisir sa spiruline ?


Spiruline ! Ô Spiruline ! Pourquoi es-tu Spiruline ? Ou devrais-je plutôt dire, pourquoi es-tu si populaire ?! Car telle est la question qui nous taraude quand on entend parler de cette fameuse algue à tout bout de champ. Alors, s’agit-il seulement d’un phénomène de mode qui expliquerait l’engouement de la plèbe pour ce complément alimentaire réputé hors normes ? Je vais tenter de décrypter pour vous tout ce que l’on peut entendre, en essayant de comprendre les bienfaits que peut apporter la spiruline au quotidien, que ce soit dans un cadre prophylactique, d’une maladie chronique ou encore pour la pratique d’une activité sportive. Je vous expliquerai également ici comment bien la choisir pour maximiser les effets bénéfiques sur vos objectifs santé. Car c’est finalement ce qui nous intéresse le plus dans cette histoire, n’est-ce pas?


Qu’est ce que la spiruline ?


On a pris l’habitude de présenter la spiruline comme une algue, ce qui dans l’absolu n’est pas vraiment le cas. Et oui! Pour la petite histoire, «spiruline» est un nom usuel (vernaculaire si vous préférez) qui fait référence à plusieurs choses. En effet, dans notre esprit il désigne simplement une algue utilisée comme complément alimentaire alors qu’en réalité c’est un terme qui englobe plusieurs espèces de cyanobactéries : le genre Arthrospira et Spirulina. La spiruline à laquelle nous faisons référence en tant que complément est en fait majoritairement produite à base d’Arthrospira (platensis et maxima). Ce sont ces deux espèces de cyanobactéries (autrement dit des bactéries bleu-vert), et non pas une algue, qui se cachent derrière le terme commun de spiruline alimentaire. Le genre Spirulina quant à lui englobe des cyanobactéries qui n’ont pas de véritable valeur alimentaire pour l’homme. Avouez que c’est assez cocasse ! Une belle anecdote à ressortir en soirée n’est ce pas ?! :p

Plus concrètement, la Spiruline alimentaire est donc une bactérie filamenteuse et photosynthétique de couleur bleu-vert qui se développe dans des eaux chaudes/tropicales et peu profondes. Ainsi on la retrouve à l’état naturel dans des régions comme l’Amérique du sud, l’Afrique, l’Asie ou encore en Inde. Elle est d’ailleurs consommée localement et traditionnellement par de nombreux peuples chez qui la spiruline, séchée et broyée, fait partie intégrante du paysage (et de l’assiette). Ce n’est qu’a partir des années 1970 qu’elle rencontre un succès fulgurant dans le monde occidental. Depuis, certains pays ont commencé à la cultiver artificiellement dans des fermes dédiées. C’est notamment le cas des États unis et de la France. Les autres productions se situent majoritairement en Chine, ainsi que dans plusieurs pays d’Afrique Équatoriale. Mais pourquoi un tel engouement me direz-vous? Voyons cela de plus près.


La Spiruline : un complément alimentaire très complet


De nos jours ce micro-organisme est abondamment qualifié de « super aliment ». Si bien que la spiruline est aujourd’hui considérée par l’OMS comme l’aliment du 21ème siècle, rien que ça. Ce n’est pas un hasard puisque la Spiruline présente de nombreuses propriétés et est dotée d’un profil nutritif absolument exceptionnel. Ne vous y trompez pas, il s’agit là de l’aliment le plus riche au monde! Tellement performant que la NASA Américaine (National Aeronautics and Space Administration) l’a intégré dans l’alimentation de ses astronautes… Généralement, ils n’ont pas pour habitude de se tromper ou de faire les choses à la légère !

Si nous regardons du côté de ses composants, la Spiruline contient les éléments suivants :

  • Protéines (57 g pour 100g)
  • Fer (28 mg pour 100 g), avec une très forte biodisponibilité
  • Bétacarotène
  • Vitamine A
  • Vitamine B12
  • Vitamine D
  • Vitamine E
  • Vitamine K
  • Potassium
  • Calcium
  • Chrome
  • Cuivre
  • Magnésium
  • Manganèse
  • Phosphore
  • Sélénium
  • Sodium
  • Zinc…

Sa forte teneur en protéine (57 g pour 100g) est même plus élevé que dans la viande rouge (20 g pour 100g). C’est dire ! A cela près, bien sur, qu’il faut pondérer ce chiffre, puisqu’il faudrait consommer des quantités astronomiques de spiruline pour faire le plein de protéines. Cela reste cependant une alternative de choix pour les végétariens et pour tous ceux qui veulent ou doivent réduire leur consommation de viande, d’autant qu’elle est également très riche en fer. De plus, comme elle ne nécessite pas de transformation particulière (cuisson ou technique de conservation), ses propriétés nutritives sont très bien conservées. Bref, j’aurais dû commencer par ce qu’elle ne contient pas, la liste serait moins longue. Pour résumer, disons qu’il lui manque seulement des Oméga 3 et de la vitamine C ! Si je vous en parle c’est tout simplement parce qu’en associant la Vitamine C à la spiruline, on augmente considérablement son absorption.


Quels sont les bienfaits de la Spiruline ? Pour qui et pourquoi ?


Les raisons de consommer de la spiruline peuvent être multiples et variées. Cela dépendra avant tout du profil et des objectifs de chacun. Ainsi, à titre d’exemple, les malades chroniques pourront l’utiliser pour renforcer le système immunitaire, combler les déficits ou encore détoxifier l’organisme. Les sportifs quant à eux pourront miser sur sa richesse en nutriments pour se supplémenter après l’effort ou tout simplement se muscler et miser sur une meilleure oxygénation des muscles. En plus de se débarrasser des toxines, elle permet également d’éliminer plus rapidement le dioxyde de carbone et l’acide lactique après l’effort, permettant ainsi d’améliorer l’endurance et la résistance physique à l’effort. Dans un autre registre la Spiruline pourra même accompagner dans le cadre d’une diète ou d’un régime minceur pour son effet coupe faim. Et pour aller encore un peu plus loin, la Spiruline aurait également un certain pouvoir anti-microbien et exercerait une influence sur le microbiote intestinal en bloquant le développement de certaines bactéries et levures. C’est le cas notamment concernant la croissance excessive du fameux candida albicans responsable de la candidose chronique.

Quoiqu’il en soit, ce qu’il faut retenir c’est que sa composition très riche en nutriments, acides aminés, minéraux etc… permet de satisfaire la plupart d’entre nous sans problème.

Aussi, à titre exemple elle peut être employée pour :

  • Renforcer le système immunitaire (Maladie chronique, Maladie de lyme…)
  • Détoxifier l’organisme (Attire et évacue les toxines de l’organisme)
  • Se supplémenter en minéraux (Utile pour les malades chroniques, sportifs…)
  • Accompagner la perte de poids (Via son effet coupe faim)
  • Éliminer les métaux lourds de l’organisme
  • Se muscler (Améliore l’oxygénation des muscles)
  • Améliorer la résistance et la récupération
  • Lutter contre les carences/déficits alimentaires (Notamment les carences en Fer)
  • Lutter contre l’inflammation de l’organisme
  • Réduire le taux de cholestérol
  • Combattre l’Hypertension
  • Lutter contre le vieillissement naturel de l’organisme

Voilà un beau panel de bénéfices indéniables expliquant pourquoi la consommation régulière de Spiruline s’avérera tout à fait intéressante et justifiée. Autant dire qu’il y a de quoi satisfaire même les plus exigeants ! Cela étant dit, il nous faut maintenant éclaircir la façon de choisir sa spiruline, ce qui n’est pas toujours évident sur un marché ultra saturé en ce type de complément alimentaire.  


Comment bien choisir sa spiruline ?


La spiruline vit sa belle vie de cyanobactérie dans le meilleur des mondes puisque tout ou presque lui sourit. Et maintenant que nous savons tout ça, la première envie qui nous vient c’est de se complémenter en Spiruline. N’est ce pas ?! Je vous arrête tout de suite, le plus important reste à venir. Car vous l’aurez compris, la demande est conséquente pour ce petit miracle. Et donc l’offre est également vaste, mais attention, toutes les spirulines du commerce ne se valent pas, loin de là. Choisir sa spiruline est donc un point stratégique pour ne pas dire primordial !

Pour profiter de tous ses bienfaits il faudra donc être très attentif dans le choix du produit. Un des points forts de la spiruline peut également devenir son point faible. En effet, elle a une fâcheuse tendance à se lier très facilement aux métaux lourds et aux bactéries. C’est un atout pour nettoyer notre corps, mais il ne faudrait pas qu’elle ait fait le plein de métaux lourds dans son milieu de culture, car sinon, elle les relâchera dans l’organisme. Il faudra donc privilégier une culture biologique et propre ce qui s’avère bien plus judicieux que de prendre de la spiruline produite sous serre ou dans des bassins artificiels. Cela veut donc dire choisir une Spiruline Bio produite dans un environnement naturel exempt de tout polluant, permettant ainsi de conserver intacts les principes actifs de notre micro-algue. La certification bio, c’est la garantie d’une culture écologique, sans engrais de synthèse et sans pesticides. Cette certification signifie également le respect du développement durable et de l’environnement, notamment des sols, de l’eau ou encore de l’air. Pour en avoir le cœur net, pas d’autre solution que de consulter le certificat d’analyse du produit sur le site du marchand ! Un autre point crucial à surveiller est le séchage à froid de la spiruline. Seul ce procédé peut garantir un produit intègre et riche en nutriments. Pour finir, une teneur élevée en phycocyanine est un des autres élément clés à rechercher dans les analyses. Il devrait se situer au dessus des 12%, sinon, fuyez pauvres fous !

Pour résumer, il faudra donc vérifier :

  • La certification BIO
  • La provenance
  • Le certificat d’analyse sur le site du marchand
  • Le séchage à froid de la spiruline garantissant l’intégrité des nutriments
  • La teneur élevée en Phycocyanine qui donne son pigment à la spiruline

C’est déjà pas mal pour faire un choix cohérent avec vos objectifs. Et vous verrez rapidement que 3/4 des spirulines du marché ne respectent pas ces «obligations».


Quelle forme de spiruline choisir ?


La spiruline existe sous différentes formes plus ou moins pratique pour la consommation.

On retrouve principalement les formes suivantes :

  • Comprimé
  • Poudre
  • Paillette
  • Gélule
  • Liquide

La différence réside avant tout dans les préférences personnelles de chacun. Mais pas seulement puisque le prix de fabrication est par exemple plus faible pour les spirulines sous la forme de poudre et de paillettes car elles ne nécessitent aucune transformation. C’est la version la plus pure de spiruline et qui contient la plus grande valeur nutritionnelle. Par contre, elle peut être plus difficile à digérer et sa forte odeur peut ne pas être appréciée. De l’autre côté les spirulines en gélules et en comprimés sont des formes transformés puisqu’il s’agit de poudre encapsulée.

Pour ma part, j’estime qu’il est dommage de prendre de la spiruline en gélules puisqu’elle n’est pas uniquement composée de spiruline (et oui elle est encapsulée dans une gélule). J’aurai donc tendance à privilégier la forme sous comprimé qui contient de la spiruline à 100%. Et ce sans les inconvénients d’ordre digestif. Il faudra juste faire attention à la méthode de fabrication et favoriser les formes conditionnées en France, pour une qualité au top. Un des autres avantages des comprimés réside dans le fait que vous savez exactement la quantité que vous ingérez. D’expérience, je vous assure qu’il s’agit d’un point crucial si tout comme moi vous avez du mal avec le dosage des cuillères….


Posologie


Pour ce qui est de la posologie, la spiruline peut être utilisée en cure ou de façon ininterrompue. Il est préférable d’opter pour une approche progressive et d’augmenter les doses semaine par semaine. Vous pouvez, par exemple, démarrez vos prises avec 1 gramme par jour (ou 1 comprimé en fonction de la dose) et augmenter progressivement la quantité. Pour passer à 2 grammes la semaine suivante. Si vos dosages sont trop élevés au démarrage cela peut entraîner des maux de tête et/ou des troubles digestifs liés aux propriétés détoxifiantes de la spiruline. Pour le reste n’hésitez pas à regarder du côté du complément alimentaire que vous aurez choisi pour voir les dosages et posologies conseillés par le marchand. A titre d’information, chez les sportifs de haut niveaux, la consommation de spiruline peut même se situer entre 10 et 15 grammes par jour… Gardons juste à l’esprit de commencer progressivement et de regarder si les effets escomptés sont au rdv. La base quoi !


Contre-indications


Comme pour tout complément alimentaire, il est toujours conseillé de faire le point avec son médecin ou son thérapeute. Globalement la spiruline est un complément alimentaire «safe» donc à priori pas de souci à se faire. Cependant la spiruline est déconseillée chez :

  • Les personnes ayant des problèmes d’hémachromatose (la spiruline est riche en fer)
  • Les personnes ayant des problèmes de phénylcétonurie (la spiruline est riche en protéines)
  • Les fumeurs (la spiruline contient du bêta-carotène)

Attention, elle peut également contenir de l’iode, donc pour les personnes souffrant de de leur thyroïde il faudra faire le point avec un endocrinologue pour éviter une interaction avec leur traitement.


Le choix de la rédaction


Mon choix s’est porté sur la spiruline Bio de chez Nutrivita. La marque respecte les conditions sinéquanones exposées plus haut en proposant une spiruline BIO certifiée Ecocert fabriquée en Inde (conditionnée en France) dans un milieu propice à sa culture et exempt de tout contaminant. De plus elle est compressée à froid (le fameux séchage à froid), sans gluten, sans colorants, sans métaux lourds, sans excipients et sans OGM. La teneur en Phycocyanine de sa spiruline est supérieure à 14%. Autre point fort, Nutrivita met également à disposition les certificats d’analyses sur ses pages produits. Ce qui est toujours un gage de transparence et de qualité sur des produits aussi techniques. A mon sens, de la bonne spiruline ! Coté dosage, les comprimés Nutrivita contiennent 500mg de Spiruline et chaque pot 500 comprimés. Ce qui est largement suffisant pour une cure de plusieurs mois à un très bon rapport qualité/prix. Vous voilà parés d’informations sur la spiruline qui je l’espère vous serviront pour entamer une cure et tester par vous même ses effets. Car au final, le meilleur moyen de savoir si cela fonctionne sur vous est d’essayer ! Vous m’en direz des nouvelles.

Pour en savoir plus sur la marque, n’hésitez pas à découvrir notre test complet de la marque Nutrivita.

Portez vous bien,

Sources :

Kalafati M et al. Ergogenic and antioxidant effects of spirulina supplementation in humans. Med Sci Sports Exerc. 2010 Jan;42(1):142-51. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20010119

Johnson et al. A randomized, double blind, placebo controlled study of spirulina supplementation on indices of mental and physical fatigue in men. Int J Food Sci Nutr. 2016;67(2):203-6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26888417

Romay Ch et al. C-phycocyanin: a biliprotein with antioxidant, anti-inflammatory and neuroprotective effects. Curr Protein Pept Sci. 2003 Jun;4(3):207-16. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12769719

Suliburska et al. Effect of Spirulina maxima Supplementation on Calcium, Magnesium, Iron, and Zinc Status in Obese Patients with Treated Hypertension. Biol Trace Elem Res. 2016 Sep;173(1):1-6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26779620

Finamore, A.; Palmery, M.; Bensehaila, S.; Peluso, I. Antioxidant, Immunomodulating, and Microbial-Modulating Activities of the Sustainable and Ecofriendly Spirulina. Oxid. Med. Cell. Longev. 2017, 2017, 1–14.

Farooq SM et al. C-phycocyanin confers protection against oxalate-mediated oxidative stress and mitochondrial dysfunctions in MDCK cells. PLoS One. 2014 Apr 1;9(4):e93056. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24691130

Hirahashi T et al. Activation of the human innate immune system by Spirulina: augmentation of interferon production and NK cytotoxicity by oral administration of hot water extract of Spirulina platensis. Int Immunopharmacol. 2002 Mar;2(4):423-34. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11962722

Miczke et al. Effects of spirulina consumption on body weight, blood pressure, and endothelial function in overweight hypertensive Caucasians: a double-blind, placebo-controlled, randomized trial.Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2016;20(1):150-6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26813468

Selmi et al. The effects of Spirulina on anemia and immune function in senior citizens. Cell Mol Immunol. 2011 May;8(3):248-54. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21278762

Capelli, B.; Cysewski, G.R. Potential health benefits of spirulina microalgae*: A review of the existing literature. Nutrafoods 2010, 9, 19–26.

Wu, Q.; Liu, L.; Miron, A.; Klímová, B.; Wan, D.; Kuča, K. The antioxidant, immunomodulatory, and anti-inflammatory activities of Spirulina: an overview. Arch. Toxicol. 2016, 90, 1817–1840.

Bhowmik D. et al. Probiotic efficiency of Spirulina platensis—stimulating growth of lactic acid bacteria. World Journal of Dairy & Food Sciences. 2009;4(2):160–163.

Note : Article Sponsorisé

Nutrivita

©2020 SociaLyme créé avec ❤️

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?