Andrographis Paniculata

Andrographis (Andrographis Paniculata)


L’Andrographis paniculata c’est le nom latin de la Chirette verte, une plante de la famille des acanthacées native de l’Inde et du Sri Lanka. C’est une plante qui pousse dans toute l’Inde, notamment dans les plaines et en sous bois. Dans la médecine Ayurvédique elle était le remède par excellence pour traiter la fièvre et les infections (dysenterie, paludisme, choléra, lèpre…) avant l’arrivée des antibiotiques de synthèse. Ce n’est donc pas une surprise de voir qu’elle occupe une place centrale dans le protocole Buhner en tant que plante Anti-spirochète. Si vous l’avez déjà gouté vous savez déjà que son goût est particulièrement amer ce qui lui vaut bien son titre de « Roi des Amers ».

Autres Noms Communs de l’Andrographis


Vous pouvez retrouver l’Andrographis sous différents noms mais je vous conseille toujours de vous fier à la dénomination Latine qui elle ne varie pas d’un pays à un autre.

  • Andrographis paniculata
  • Chirette verte
  • Kalmegh
  • Roi des Amers
  • Chuan Xin Lian
  • Maha-Tita
  • Echinacée d’Inde
  • Carmantine
  • Justicie

Andrographis et Maladie de Lyme


L’Andrographis est couramment utilisée dans le traitement de la maladie de Lyme. Ainsi on retrouve naturellement la plante dans le protocole de Buhner. D’ailleurs, l’Andrographis fait partie des 5 plantes de base de son traitement de la maladie Lyme pour son action très spécifique contre les spirochètes. A savoir qui détruit les bactéries responsables de l’infection : les borrélies. Cela s’explique notamment par les propriétés antivirales, antibactériennes et antiparasitaires de la Chirette verte. Elle présente également la capacité de franchir la barrière hémato-encéphalique (comme la griffe du chat). Ce qui signifie que ses principes actifs lui permettent d’aller dans le cerveau pour y déloger les Borrélies. La durée d’action de la plante est cependant assez courte, c’est pourquoi Buhner préconise d’en prendre au minimum 3 fois par jour.


Les bienfaits de l’Andrographis


Au delà du cadre de la maladie de Lyme son intérêt ne se limite pas à son action anti-spirochète. Bien au contraire ! De nombreux essais cliniques ont démontré la capacité de l’Andrographis à réduire la durée et la gravité des maladies virales courantes. Aussi, sachez que l‘OMS (organisation mondiale de la santé) reconnaît l’usage de traitements à base de cette plante pour certaines infections respiratoires (rhume, sinusite, bronchite, pharyngite).

La plante a aussi démontré une activité contre les hépatites virales B et C et la Chlamydia. Au niveau intestinal, l’Andrographis est efficace pour traiter la dysenterie et montre une activité contre les souches pathogènes d’E. coli, les ascaris communs et les ténias. Dans une étude de 2011, l’Andrographis s’est même avérée bénéfique pour la colite ulcéreuse et l’amélioration de l’inflammation des muqueuses intestinales. La plante semble donc toute indiquée pour la restauration gastro-intestinale et pour nettoyer les intestins en profondeur.

On retrouve également des bienfaits supplémentaires au niveau du système cardiovasculaire avec un effet cardioprotecteur avéré du muscle cardiaque. Son action sur la modulation et le renforcement du Système immunitaire est également un point significatif. Des études in vivo et in vitro confirment que l’Andrographis améliore les cellules tueuses naturelles (les fameuses cellules NK) et l’immunité à médiation cellulaire, tout en réduisant les cytokines pro-inflammatoires. Diminuant ainsi l’inflammation dans l’organisme.

Historiquement son utilité pour soigner le foie est également à signaler et encore plus en cas de surcharge en toxines. Ce qui est sans doute intéressant en cas de réaction de Herxheimer.

Propriétés de l’Andrographis :


  • Anti-spirochète, Antivirale, Antibactérienne, Antiparasitaire
  • Fébrifuge : fait baisser la fièvre
  • Renforce et module le système immunitaire (augmente les globules blancs)
  • Traverse la barrière hémato-encéphalique
  • Protecteur du foie (en cas de surcharge de toxines)
  • Cardioprotecteur (Hypotenseur et anticoagulant)
  • Anti-inflammatoire du système nerveux central

Où se procurer l’Andrographis ?


Vous trouverez toutes les plantes en teintures, en gélules ou encore en poudre sur LymeHerbs. C’est là bas que je commande mes plantes. Je prends l’Andrographis Paniculata en teinture mère sans alcool (à base de Glycérine) mais la formule avec alcool voire en gélules fonctionne très bien aussi. Ce sera donc en fonction de vos goûts !


Posologie


Concernant la posologie Buhner utilise un produit standardisé à 10% d’andrographolide et préconise de commencer avec 1 comprimé de 600 mg 3 fois par jour pendant 1 semaine puis d’augmenter la dose.

Pour ce qui est des extraits d’Andrographis en teinture mère tout dépendra des concentrations et s’il s’agit d’extraits fait à partir d’alcool ou de Glycérine. Difficile donc de donner des dosages, mais ne vous inquiétez pas les marques qui en vendent donnent les indications sur leurs produits.

Par exemple, pour une teinture mère d’Andrographis à base de Glycérine à la concentration 1:5 les doses sont de 2,5 à 5 ml 3 fois par jour.


Effets secondaires et contre-indications


Il semblerait qu’environ 1 % des personnes qui prennent de l’Andrographis développent une réaction allergique avec de l’urticaire sur tout le corps et des démangeaisons cutanées. Il faudra par la suite plusieurs semaines après l’arrêt de l’utilisation de l’herbe pour que la réaction disparaisse progressivement.

A éviter pendant la grossesse, comme pour la plupart des plantes.

Toujours se renseigner auprès de votre médecin des éventuelles interaction avec des médicaments si vous êtes sous médication.

Tags:
nutriting bannière

©2022 SociaLyme créé avec ❤️

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer