Eleuthérocoque

Eleuthérocoque (Ginseng Sibérien)


L’Eleuthérocoque (Eleutherococcus senticosus), probablement plus connu sous le nom de Ginseng Sibérien, est un arbuste épineux (jusqu’à 3m de haut) aux branches piquantes qui donne de petites baies noires et charnues. A l’instar du Ginseng panax (le ginseng chinois), il appartient à la famille des Araliaceae. Comme son nom l’indique, il est originaire de Russie orientale/asiatique (la Sibérie quoi). Il est donc logique d’en retrouver également en Chine, en Corée ou encore au Japon.

L’Eleuthérocoque est une plante tonique et adaptogène qui présentent de nombreux effets bénéfiques pour l’homme et en particulier pour les malades chroniques. Pas seulement d’ailleurs, puisque les Russes l’utilisent aussi bien pour améliorer les performances sportives de leurs athlètes que pour contrer les effets de l’apesanteur chez les astronautes. Il semblerait même que le Ginseng Sibérien soit efficace en cas de radiations et intoxications chimiques (on ne va pas aller tester ça…). Il s’agit d’ailleurs d’une plante utilisée depuis plus de 4 000 ans, dont la résistance au froid sibérien est tout simplement admirable. C’est probablement cette résilience face à la sévérité de la nature Sibérienne qui lui a donné l’énergie nécessaire pour nous transmettre ses propriétés tonifiantes et fortifiantes.

Ce n’est pas tout, en effet la plante fait partie du protocole Buhner pour traiter la maladie de Lyme notamment pour sa capacité à renforcer le système immunitaire. L’Eleuthérocoque est donc définitivement une plante à connaître pour les personnes souffrant d’une maladie chronique, en convalescence ou tout simplement en prévention pour améliorer ses capacités physiques et mentales.


Eleuthérocoque et maladie de Lyme


A l’instar du ginseng asiatique, de l’Ashwagandha ou encore de la Rhodiola, l’Eleuthérocoque fait partie des plantes dites adaptogènes. C’est à dire qu’elle est capable de soutenir le corps dans sa capacité à s’auto-réguler. Pour faire simple, elle aide l’organisme à s’adapter et maintenir l’équilibre (homéostasie) de nombreux processus cycliques qui se déroulent dans notre corps tout au long de la journée et de la nuit. Ce peut être le sommeil, la pression artérielle, la respiration, l’équilibre acido-basique, le stress, le système endocrinien… Le ginseng sibérien arrive à ramener l’équilibre dans le corps et stimuler et/ou moduler le système immunitaire selon les besoins.

Ceci étant dit, il paraît donc logique de voir le Ginseng Sibérien dans le protocole Buhner contre la maladie de Lyme. A mon sens, c’est une plante incontournable pour lutter contre la neuroborréliose dans la mesure elle est parfaite pour son action contre la fatigue physique, les états dépressifs et le fameux « brain fog » ou « brouillard mental » que les Lymés connaissent si bien.


Composition de l’Eleuthérocoque


Ce n’est ni dans ses feuilles vertes palmées ni dans ses fleurs aux multiples couleurs violettes et jaune-vertes que se concentrent ses principes actifs mais bien dans ses racines. Sorties de terre à l’automne, elles sont séchées puis pilées pour entrer dans les préparations médicinales. Au niveau moléculaire, ce sont notamment les éleuthérosides (Saponines), un des principaux constituants de cette plante, qui semblent lui conférer ses propriétés thérapeutiques. C’est notamment le cas de l’éleuthéroside E qui réduit la production de corticostérone, une hormone libérée par les surrénales en cas de stress. D’où l’effet calmant et anti-stress de l’Eleuthérocoque.

Dans sa composition nutritionnelle on retrouve également pléthore d’autres composés tout aussi intéressants :

  • Acides aminés
  • Vitamines A,C,E
  • Oligo-éléments et minéraux (Phosphore, fer, magnésium, brome, zinc…)
  • Saponines
  • Phénylpropanoïdes
  • Lignanes
  • Coumarines
  • Sucres
  • Glycanes
  • Polysaccharides


Les bienfaits de L’Eleuthérocoque


Dans son mode d’action, le Ginseng Sibérien diffère des plantes qui vont venir directement lutter avec une bactérie ou un virus. En effet, ce n’est pas une plante qui va soigner de façon frontale, le ginseng sibérien va plutôt agir indirectement soit sur les systèmes de régulation de l’organisme soit en renforçant et stimulant le système immunitaire. L’Eleuthérocoque pourra notamment augmenter la quantité de globules blancs dont les fameux Lymphocytes T, lymphocytes B et NK (Natural killers) pour aider le corps à combattre les infections. Il pourra également agir à l’inverse et freiner certaines réactions et donc jouer un rôle immunomodulateur en limitant certaines allergies et maladies auto-immunes.

Voici les principaux bienfaits de l’Eleuthérocoque :

  1. Stimulant et protecteur du Système immunitaire
  2. Immunomodulateur
  3. Augmente la capacité de récupération et la résistance à l’effort
  4. Protège et soutient le foie
  5. Fortifiant
  6. Tonifiant
  7. Calmant du système nerveux
  8. Stimulant du cortex Cérébral
  9. Combat la dépression
  10. Améliore la résistance au stress
  11. Aide au bon rétablissement

Selon l’OMS et la Commission Européenne il s’agit d’« un tonique capable d’augmenter les capacités mentales et physiques lors de fatigue et au cours des convalescences ». Si même eux le disent…


Où acheter de l’Eleuthérocoque ?


Pour ce qui est de l’achat de l’Eleuthérocoque (Ginseng Sibérien) il est possible de le trouver sous forme de teinture mère, décoction ou en poudre via des gélules. J’ai ma préférence pour la teinture mère personnellement mais cela dépend de chacun. Vous en trouverez sur Lymeherbs en teinture mère.

Il faut toujours vérifier qu’il s’agit bien de Ginseng Sibérien (Eleutherococcus senticosus) et non pas de Ginseng chinois (Panax Ginseng) ou Coréen qui sont des plantes différentes, et dont le champs d’action diffère donc.


Des Contre-indications ?


La prise d’éleuthérocoque est plutôt déconseillée en cas de traitement médicamenteux hypoglycémiant, hypotenseur ou hypertenseur. De la même façon il n’est pas conseillé chez les personnes souffrant de troubles cardiaques et/ou de tension élevée.

On va également éviter de prendre l’Eleuthérocoque après 16h de l’après midi, car son effet tonique pourrait impacter le sommeil en fin de journée.


Les autres plantes du protocole Buhner


Tags:
nutriting bannière

©2022 SociaLyme créé avec ❤️

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer