Analyse du microbiote intestinale

Le microbiote intestinal – La porte des étoiles ?


J’ai toujours été particulièrement intéressé par le monde fascinant des bactéries vivant dans notre organisme. Dans ma jeunesse j’ai lu qu’il y en avait des milliards dans nos intestins et ça a totalement chamboulé mon imaginaire. Si vous êtes ou avez été fan de Richard Dean Anderson et de Stargate SG-1 vous imaginez déjà le méga symbiote qui vit en nous et nous contrôle. J’imaginais un monde on nous étions tous des Goaould un peu à l’image de Tilk. Totalement contrôlés par ces bactéries, que ce soit dans nos actions, nos pensées ou encore nos décisions.

Et bien vous savez quoi ? J’étais pas si loin du compte finalement. Depuis, les scientifiques ont décrétés l’intestin comme étant notre deuxième cerveau. Une entité travaillant en étroite collaboration avec notre cerveau. Si bien qu’aujourd’hui on lie la naissance de maladies telles que Alzheimer ou encore Parkinson à notre intestin!  Et pour être plus spécifique, à notre si précieux microbiote intestinal. Une sorte de porte des étoiles nous menant vers des contrées encore inexplorées !!!!

Cette fascination a atteint son apogée à la lecture du livre de Julia Enders sur le charme discret de l’intestin. Un livre qui m’est tombé entre les mains lors de mes recherches sur les maladies chroniques et surtout dans le cadre de la maladie de Lyme. Ce livre croisé à d’autres lectures m’a ouvert les yeux sur l’importance colossale de la flore intestinale et son impact déterminant sur la santé. Ma santé en occurrence. A partir de ce jour-là, j’ai décidé de chouchouter mon «symbiote» autant que possible pour en faire une arme de destruction massive des mauvaises bactéries qui me pourrissaient le quotidien. Car oui, 70 % de notre système immunitaire est lié a l’intestin. C’est la porte d’entrée des aliments et des intrus dans notre organisme. Vous l’aurez compris, un intestin poreux provoque logiquement de nombreuses atteintes immunitaires. Impossible donc d’être en bonne santé si cette silencieuse symphonie de bactéries ne vit pas en harmonie (eubiose). L’intestin est également une des clés vers la diminution de l’inflammation chronique de l’organisme. Inflammation qui me causait bon nombre de symptômes plus désagréables les uns que les autres.


Analyser son microbiote intestinal ?


A cette époque j’aurais souhaité faire une analyse de ce microbiote pour en connaître les méandres les plus secrets. Manque de chance, je n’ai pas vraiment eu l’opportunité et aucune boîte française ne pratiquait ce genre de test. Il fallait encore et toujours faire toutes les analyses à l’étranger. Bref ça m’a saoulé… Sans même parler du Gastroentérologue qui s’était tapé une crise de fou rire rien qu’en m’entendant prononcer le mot microbiote… Heureusement, les temps changent et parfois même en mieux ! Dans ce cas précis, je suis tombé par le plus grand des hasards via une autre de mes passions, le sport, sur une boîte française, «Nahibu», qui propose un séquençage de la flore intestinale. L’idée est simple; faire un état des lieux des bactéries qui vivent dans notre intestin. C’est-il pas génial ?

Je me suis donc laissé séduire et j’ai décidé de faire l’analyse de ma flore intestinale. Le timing est absolument fabuleux puisque j’ai un recul de plusieurs années de bonne alimentation, de prise de compléments alimentaires, de vitamines et plus globalement d’une bonne hygiène de vie. Pourtant, je garde toujours en bruit de fond une légère douleur quand j’appuie sur certaines parties de mes intestins. C’était probablement l’élément déclencheur (en plus de la curiosité) pour essayer d’en savoir un petit peu plus.

Puis, je l’avoue, il y a forcément une autre raison à la réalisation de ce test. En effet, je passe mon temps à donner des conseils, raconter mes expériences et autres préconisations pour une santé optimale sans forcément avoir de preuve à l’appui de mes dires. Alors quelle fantastique opportunité que de pouvoir donner encore un peu plus de sens à mon mode de vie et à l’impact de ce dernier sur une bonne santé globale et en l’occurrence intestinale. D’ailleurs, peut-être que de nouvelles pistes se présenteront à moi ? Des pistes qui pourraient également s’avérer pertinentes pour mes lecteurs ? Quelque part, c’est une expérience un peu quitte ou double. Peut-être que les analyses seront une catastrophe ? Il faut dire que je ne mange pas de Gluten, j’évite le lactose, je ne mange pas d’aliments transformés, ni de sucres ajoutés… Beaucoup de gens dont des médecins ont critiqué ce choix de vie en le proclamant «être une mode» et qu’il serait le point d’orgue de nombreuses carences.

C’est pas que j’aime avoir raison ou ne pas avoir tort, mais je n’aime pas trop quand on me raconte de la merde (en parlant de microbiote ça parait logique…). Alors si mes résultats s’avéraient bons, ce serait un encouragement pour persister sur ce chemin et ne pas foncer tête baissée vers les bêtises que profèrent les lobbys. Notamment sur les produits laitiers et le Gluten. Après tout appelons un chat un chat !


L’analyse du microbiote Nahibu, le verdict !


Quoiqu’il en soit, roulement de tambour, j’ai reçu les résultats d’analyses de ma flore intestinale ! Et vous savez quoi ? Je suis super fier! En effet, ils dépassent mes espérances à tous les niveaux.

Pour résumer, ce que j’en retiens :

  1. Je vais clairement dans le bon sens et ma réforme alimentaire porte ses fruits
  2. J’y vois des pistes d’amélioration et de diversification alimentaire (notamment du côté des prébiotiques que je consomme).
  3. Je sais quelle souche précise de probiotiques ajouter pour augmenter la diversité de ma flore intestinale
  4. Je suis sur-motivé pour continuer à écrire des articles 😉

Concrètement je suis en mesure de vous dire que j’ai des intestins et une microflore de compétition. Ça ne s’est pas construit en un jour, au contraire, je partais d’assez loin, c’était un long processus qui n’est pas terminé puisque j’aimerais travailler sur une bactérie dont la quantité est peu trop élevé. Il s’agit de «Bilophila wadsworthia» sur laquelle j’ai déjà eu le temps de me renseigner et j’ai cru comprendre qu’elle n’aimait pas trop les souches de Lactobacillus Rhamnosus. Elle est connue pour générer de l’inflammation qui pourrait potentiellement être à l’origine des restes de mes douleurs intestinales. Comme dirait l’autre y a plus qu’a. En parallèle je vais essayer de diversifier un peu plus mes apports en fibres alimentaires pour contribuer à augmenter la diversité de ma flore. Ce qui ne fera que renforcer mes défenses immunitaires.

Je suis particulièrement content d’avoir réalisé cette analyse du microbiote, je pense que c’est une piste très intéressante pour quiconque souhaiterait savoir ce qui se passe dans son intestin. C’est un excellent point de départ pour orienter ses recherches, déterminer les compléments alimentaires à prendre et la diète à mettre en place pour améliorer l’inflammation chronique, l’immunité, la prédisposition aux allergies, la perméabilité intestinale et plus globalement la santé. C’est aussi un test que l’on peut refaire dans le temps pour voir la progression et les ajustements à réaliser.

Si tout comme moi, ça vous botte de faire l’analyse de votre microbiote, j’ai négocié un code promo Nahibu rien que pour vous :

- 10 %
Nahibu analyse microbiote
Réduction 10 %
– 10% sur le kit d’analyse Nahibu de votre microbiote avec l’option Shido (conseils alimentaire).Afficher plus
– 10% sur le kit d’analyse Nahibu de votre microbiote avec l’option Shido (conseils alimentaire). Afficher moins

Mes résultats visuels à l’appui


Pour compléter mes dires voici quelques screenshots de mes résultats. Dont une partie sur les fonctions de mon microbiote et une autre sur la production d’acide gras à chaîne courte (AGCC). Pour rappel, ces derniers sont particulièrement importants pour l’organisme puisqu’ils servent par exemple à l’amélioration du transit intestinal, au renforcement du système immunitaire, à la réduction de l’inflammation ou encore la prévention contre les pathologies du colon. Concernant l’analyse du microbiote de Nahibu, les résultats sont très accessibles et compréhensibles pas besoin d’être un expert pour comprendre. Même si sur certains points ou sujets il est possible de se faire accompagner par un(e) spécialiste (Gwen par exemple).

Légende :

Rouge = Pas bien

Bleu = La cohorte moyenne

Vert = Top du top


Il y a d’autres catégories et d’autres points disponibles, dont le détail complet des bactéries présentes dans le microbiote de l’hôte. Je n’en mets pas plus pour éviter de me faire usurper mon identité intestinale sur internet hahaha

Puis je suis un peu pudique de mon microbiote, vous en savez déjà assez à mon sens 😉

Portez vous bien,

Tags:
nutriting bannière

©2021 SociaLyme créé avec ❤️

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer