Maladie de Lyme Symptômes

Quelles sont les Symptômes de la Maladie de Lyme ?


La maladie de Lyme est une maladie assez compliquée à diagnostiquer à l’heure actuelle. Cela s’explique notamment par des tests peu fiables, un manque de reconnaissance et de consensus dans le milieu médical mais aussi et surtout par une variété de symptômes particulièrement large. En effet, la maladie de Lyme est une maladie multi-viscérale et multi-systémique dans la mesure où elle atteint la plupart des organes et systèmes de l’organisme. De ce fait, les symptômes sont le critère déterminant dans le diagnostic d’une maladie vectorielle à tique. Que ce soit Lyme ou ses co-infections d’ailleurs.

La liste des symptômes est particulièrement longue car la maladie de Lyme a la faculté de mimer un grand nombre d’autres maladies. D’où son surnom de grande imitatrice ! Elle est ainsi souvent confondue avec d’autres pathologies comme la sclérose en plaque, la fibromyalgie, la dépression et pléthores d’autres maladies. La maladie de Lyme passe donc souvent inaperçu et de nombreuses personnes se soignent des années pour des maladies qu’ils n’ont pas avant de découvrir un Lyme chronique… Bien souvent le malade est diagnostiqué avec une maladie fourre-tout comme le « syndrome de fatigue chronique » ou encore un « syndrome d’intolérance à l’effort » et toujours la fameuse phrase « c’est dans la tête« … Alors qu’en vérité, la réalité dépasse tout simplement la fiction !


Maladie de Lyme – le point sur les symptômes


Autre point clé, la maladie de Lyme s’exprime différemment d’une personne à l’autre. Ce serait trop facile autrement n’est-ce pas ? Cela va dépendre de la souche de borrélie, des éventuelles co-infections et des fragilités/prédispositions de chacun. Il y aura également un lien avec l’ancienneté de la maladie et les organes/tissus atteints par les bactéries.

Maladie de Lyme Symptômes

Maladie de Lyme – les Symptômes précoces


Les premiers symptômes peuvent apparaître peu de temps après la morsure de la tique. Cela se manifestera via une sorte d’état grippal avec fièvre, frissons, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires ou encore des ganglions lymphatiques enflés.

Une sorte de réaction cutanée que l’on appelle érythème migrant peut également apparaître sur le corps. Cet érythème est de forme ovale, ressemble à une cible et peut atteindre plus de 5 cm de diamètre. Il ne faut pas baser le diagnostic de la maladie de Lyme sur la présence ou l’absence d’un érythème. En effet, certaines personnes peuvent ne pas développer d’érythème et il semblerait même que cette réaction cutanée n’apparaisse que dans 30% des cas de morsures… Parfois la réaction peut également avoir lieu sur des parties du corps difficiles à voir ou chez des personnes à la peau foncée. Et donc passer inaperçue.

Maladie de Lyme – les Symptômes chroniques


Si la maladie de Lyme n’est pas traitée dans sa phase précoce, elle pourra par la suite se propager dans l’organisme. Entraînant des symptômes très variés comme des douleurs articulaires, troubles cardiaques, des troubles neurologiques, des paralysies faciales etc…

Voici donc une liste non exhaustives des symptômes que peut provoquer la maladie de Lyme :

  • Manifestations Articulaires/Arthrite :
    • Douleurs articulaires (hanches, doigts…)
    • Gonflement des articulations (coudes, poignets genoux)
    • Tendinites
  • Manifestions Cardiaques :
    • Palpitations
    • Troubles du rythme cardiaque (Extrasystoles, Fibrillation atriale/auriculaire…)
    • Bloc Auriculo-ventriculaire (BAV)
    • Péricardites
    • Hyper ou Hypo tension
    • Tachycardie ou Bradycardie
  • Manifestations Neurologiques
    • Névralgies
    • Douleurs thoraciques et intercostales
    • Sensation de décharges électriques
    • Maux de tête
    • Céphalées
    • Troubles oculaires
    • Tressautements nerveux
    • Douleurs le long des nerfs
    • Paralysie faciale
    • inflammations des méninges
    • Fourmillements
  • Manifestations psychologiques
    • Dépression
    • Angoisse
    • Crise de panique
    • Brouillard cérébral (brain fog)
    • Sautes d’humeur
  • Manifestations Hormonales
    • Dérèglement de la thyroïde
    • Dérèglement des surrénales
    • Troubles hormonaux
  • Troubles Gastro-intestinaux
    • Candidose Chronique
    • Perte de poids et amaigrissement ou prise de poids
    • Douleurs abdominales
    • Troubles de déglutition
    • Maux d’estomac
    • Indigestion
    • Constipation ou Diarrhée
    • Gastrite
    • Allergie et intolérances alimentaires diverses
    • ….
  • Autres Troubles divers
    • Asthénie/Fatigue inexpliquée
    • Perte de cheveux
    • Sifflement et/ou bourdonnement dans les oreilles
    • Troubles gynécologiques et Troubles urinaires inexpliqués
    • Signes respiratoires (toux, essoufflement)
    • Lymphocytome borélien (boule rouge sur le lobe de l’oreille, le mamelon ou le scrotum)
    • Sueurs nocturnes
    • Adénopathies (ganglions)
    • Fièvre inexpliquées
  • ….

Le mot de la fin


Bien évidemment la liste ne s’arrête pas là, il y a autant de symptômes que de malades. J’ai remarqué également que plus la maladie progresse, plus les symptômes deviennent important et nombreux. Souvent les douleurs sont migrantes, parfois on a des sifflements puis ça passe à des nausées, des douleurs intercostales ou encore des palpitations. Pas toujours évident de s’y retrouver avec son médecin pour faire le point. Vous le voyez pour une infection urinaire qu’il n’arrive pas à soigner, puis d’un coup le symptôme disparaît de lui-même mais vous vous retrouvez avec des douleurs articulaires à l’épaule. Puis ce sont des éruptions cutanées, etc. Un véritable casse-tête. Une chose est sûre, il faudra d’abord éliminer de nombreuses autres maladies pour ne pas passer à côté d’une autre pathologie. La maladie de Lyme est une maladie d’exclusion et c’est aussi pourquoi il est souvent délicat de la diagnostiquer. Souvent cela prend des mois pour avoir un rendez-vous chez un interne ou un spécialiste. Et le pire (qui est malheureusement fréquent) est de tomber sur un sceptique de Lyme qui vous renvoie chez vous ou chez le psy. Courage, il ne faut pas lâcher, quitte à changer de médecin aussi souvent que nécessaire. Par expérience quand on a autant de symptômes et que rien n’apparaît dans vos résultats sanguins/scanner/autres radios, c’est qu’il y a fort à parier sur Lyme. Je l’ai vécu et j’en ai vu des médecins et aucun n’a pensé à Lyme. Pire ils excluaient Lyme avant même de faire un test. J’ai perdu des années à cause d’eux et du manque de diagnostic. Et si je n’avais pas cherché à trouver des méthodes de soins naturelles je serais toujours alité voire bien pire…

Tags:
nutriting bannière

©2022 SociaLyme créé avec ❤️

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer