Laxatif Naturel pour soulager la constipation

8 laxatifs naturels pour soulager la constipation

En plus de la rééducation, de l’environnement et de mesures diététiques, il existe des méthodes qui favorisent naturellement le processus d’excrétion des déchets. C’est notamment le cas des laxatifs. Rappelez-vous que la constipation est une source d’inflammation chronique des intestins. Elle doit donc être solutionnée pour retrouver confort digestif et restaurer la barrière intestinale.

Pourquoi favoriser les laxatifs naturels ?

Les laxatifs naturels, en opposition aux médicaments laxatifs, n’ont aucune accoutumance et ne posent pas de problème de tolérance. Ils ne rendent donc pas les intestins encore plus paresseux qu’ils ne le sont déjà. Au contraire, ils vont permettre de les rééduquer en stimulant le péristaltisme. Rappelez-vous, il s’agit du processus de contractions musculaires permettant de faire avancer dans les intestins les résidus de la digestion.

Pourquoi lutter contre la constipation ?

La constipation est une accumulation de matières digérées dans les intestins. Les déchets issus de la digestion stagnent et entrent en putréfaction, provoquant l’inflammation. Lorsque la paroi intestinale est enflammée, elle devient poreuse. C’est-à-dire qu’elle laisse passer dans l’organisme des particules telles que des bactéries, protéines, virus… C’est ensuite tout l’organisme qui subit des réactions inflammatoires ou auto-immunes contre ces corps étrangers.

 

8 laxatifs pour lutter naturellement contre la constipation

 

→ Le psyllium

Dépourvu de gluten, le psyllium blond (le noir n’ayant pas les mêmes vertus) est une plante dont l’enveloppe (aussi appelé tégument) de la graine est riche en mucilages. Les mucilages sont des substances qui peuvent absorber jusqu’à 8 fois leur volume en eau. Il se présente sous la forme de poudre se mélangeant à de l’eau (ou autre liquide) pour former rapidement une sorte de gel. C’est l’action mécanique de ce gel qui va permettre un balayage intestinal des intestins pour évacuer les selles et soulager de la constipation. À consommer de préférence le soir pour une action au petit matin.

→ Le son d’avoine ou de blé

Le son d’avoine ou de blé – l’enveloppe du grain – est très riche en fibres solubles et insolubles. Comme pour le psyllium, les fibres vont augmenter la masse du bol alimentaire et former une sorte de gel favorisant la circulation intestinale. À utiliser tels quels dans les salades, smoothies, soupes, pains, pâtes à tarte, yaourts…

→ Les graines de chia et lin

C’est encore une fois les mucilages présents dans les graines de chia et de lin qui vont permettre de soulager de la constipation. Attention cependant, elles doivent impérativement être légèrement mixées avant ingestion. L’organisme n’a pas les enzymes nécessaires pour assurer la dégradation de l’enveloppe pour libérer les mucilages. Il faut donc s’en charger mécaniquement avant. Le plus : leur richesse en omégas 3.

→ Les pruneaux

Le pruneau est l’aliment anti-constipation par excellence de nos grand-mères. C’est sa composition qui lui vaut son action bénéfique contre les transits paresseux. Les pruneaux sont riches en fibres solubles et insolubles (8 pruneaux = environ 25% des apports conseillés en fibres). On note également la présence de dihydroxyphénylisatine, un stimulant du péristaltisme intestinal. À consommer trempés une nuit dans un peu d’eau pour une action renforcée.

→ L’HE de gingembre

Puissant tonique du système digestif, l’huile essentielle de gingembre permet de stimuler le péristaltisme des intestins et d’accélérer l’élimination des déchets. La posologie :

  • en massage au réveil sur le ventre : 2 gouttes diluées de l’huile végétale
  • à avaler avant chaque repas : 1 goutte diluée dans 1 c. à soupe d’huile (colza ou olive)

→ Les probiotiques

Utilisés sous forme de cure ou issus d’aliments naturels comme le chou fermenté et le kéfir, les probiotiques stimulent les bonnes bactéries des intestins pour rétablir l’équilibre. En plus de lutter contre la constipation, ils permettent de lutter efficacement contre l’inflammation pour rétablir la barrière intestinale.

→ Les plantes

Sous forme d’infusion en général, les plantes comme la bourdaine, le séné ou le fenugrec sont également très efficaces contre la constipation. Tout comme le psyllium, leur action n’est pas immédiate. À privilégier donc le soir, pour une action nocturne.

→ Les massages

Votre corps a certainement besoin d’un petit coup de pouce ! Les massages (matin et soir de préférence) peuvent aider à stimuler les contractions intestinales et à stimuler mécaniquement l’avancée du bol alimentaire. Pour cela, partez du nombril et massez votre ventre en effectuant des cercles de plus en plus grands, toujours dans le sens des aiguilles d’une montre pour respecter l’anatomie digestive.

→ Les lavements

Outre la constipation, quand les selles sont trop dures pour être évacuées sans abîmer la paroi intestinale et les sphincters, les lavements sont une bonne alternative. Ils permettent d’hydrater les selles pour les diluer et les évacuer. À faire en cas de nécessité et toujours en parallèle de mesures diététiques pour retrouver un transit régulier.

Et ensuite ?

Même si tous ces solutions sont efficaces, il vous faut les essayer les unes après les autres afin de trouver la solution qui vous conviendra le mieux. N’hésitez pas à les varier ou à les combiner (notamment les aliments + les massages ou les lavements ponctuellement) pour une action renforcée et durable dans le temps. Enfin, mais pas des moindres, une alimentation équilibrée riche en fibres, une hydratation optimale ainsi qu’une activité physique régulière restent une base solide pour prévenir la constipation.

©2019 SociaLyme créé par KreaThor

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?