Détoxifier l’organisme

C’est le Printemps ! Et qui dit Printemps, dit détoxification de l’organisme. Après avoir moins bougé, stocké plus de graisses, emmagasiné plus de toxines liées aux différentes bactéries et virus de l’hiver, il est temps ! La fin de l’hiver est la période propice pour se lancer dans une cure de détoxification. Si vous avez lu mes articles sur la détoxification et la maladie de Lyme vous savez déjà pas mal de chose sur le sujet. Dans cet article je souhaite montrer l’importance de la détox pour tous, même les personnes en bonne santé.

Pourquoi Détoxifier l’Organisme ?

Nous sommes tous confrontés à une charge toxique élevée dans l’organisme. La faire baisser est synonyme d’une meilleure santé puisque le corps, et plus spécifiquement les émonctoires, va fonctionner d’une façon optimale. De cette manière les risques de tomber malade sont également réduits. De nombreuses maladies sont liées à un surencombrement de votre l’organisme par des toxines. Détoxifier c’est prévenir un grand nombre de problèmes futurs.

Détoxifier l’organisme va soulager vos émonctoires dans leur travail quotidien. Ainsi, l’organisme peut respirer un coup et s’occuper de tâches en attente depuis bien longtemps. C’est ce qu’on appelle le grand ménage de printemps ! De cette façon, vous participez à votre santé globale aussi bien physique que mentale. Car oui les toxines ont un impact sur votre humeur, humour, état d’esprit…

Un peu d’Histoire 

La détoxification n’est pas un phénomène nouveau ni récent. Elle existe dans de nombreuses médecines holistiques très anciennes, comme par exemple dans l’Ayurvéda. Il y est préconisé d’en réaliser une au début du printemps (maintenant donc) et de l’automne pour libérer le corps des toxines accumulées et préparer son corps au changement de saison. De même, nous connaissons tous le Carême observé par les Chrétiens pour se préparer à Pâques, en mangeant « maigre » durant 40 jours. La détoxification occupait également une place de choix dans la Grèce Antique. Notamment auprès d’Hippocrate, par ailleurs reconnu pour être le père de la médecine allopathique telle qu’on la connaît aujourd’hui. Ce même Hippocrate parlait déjà d’intoxication et préconisait le jeûne à ses patients. Dans ces cas-là, l’idée n’était pas tant de soigner que de prévenir la maladie. Et la prévention, terme que l’on a eu tendance à oublier, est la clé pour éviter la maladie. Ou en tout cas de mettre toutes les chances de son côté en agissant sur ce que l’on maîtrise. Car qui dit prévenir dit ne pas avoir à guérir. Or quand on sait la difficulté de soigner certaines maladies, il vaut mieux être prévoyant et ne pas tomber malade. N’est-ce pas ?! Les mutuelles seront sans doute d’accord avec cette affirmation !

Détoxifier quoi ? Les Toxines et Toxiques environnementaux

Nourriture, pollution, produits cosmétiques, dentifrice, pesticides… sont autant de toxiques et de toxines de notre environnement quotidien qui nous assaillent. La liste est très longue. Notre corps est constamment soumis à rude épreuve pour traiter les surplus de toxines qui viennent de l’extérieur mais aussi de l’intérieur. Il est évident qu’avec une telle quantité de toxines, il est difficile pour les émonctoires de faire leur travail correctement. Cette saturation en toxines de notre organisme est la porte ouverte aux maladies émergentes, à l’aggravation d’une maladie existante ou tout simplement la détérioration de la santé d’un individu.

Les principales sources de toxines et toxiques environnementaux :

  1. Les additifs alimentaires (E260, E270, E331…) que l’on retrouve dans la plupart des aliments transformés.
  2. Les perturbateurs endocriniens
  3. La pollution et les métaux lourds
  4. Les bactéries
  5. Les virus
  6. Les pesticides
  7. Les moisissures
  8. Les médicaments
  9. Le sucre
  10. Le tabac
  11. L’alcool
  12. Les produits de beauté, dentifrice…

Comment marche la détox ? Le rôle des émonctoires

Le corps possède les moyens de faire le nécessaire, il s’agit des fonctions naturelles de détoxifications de l’organisme. En effet, certains de nos organes jouent le rôle clé d’« émonctoires », c’est-à-dire qu’ils ont la capacité d’évacuer les toxines de notre organisme. C’est le cas du foie, des reins, des poumons, des intestins ou encore de la peau. Il est primordial de soutenir et de stimuler ces organes de détoxification pour être en bonne santé et offrir la possibilité à l’organisme de se délester des toxiques dont nous avons parlé. Autrement, ces toxines et déchets instaurent un environnement favorable au développement d’agents pathogènes, par exemple le Candida Albicans.

Comment Détoxifier l’organisme ?

Les différents types de jeûne

Le jeûne, le jeûne intermittent ou encore les monodiètes soulagent le système digestif. Pendant ce temps le corps n’a plus à s’occuper de la digestion. Ainsi, l’organisme va gagner la possibilité de combler les retards engrangés. Le foie et les reins sont particulièrement concernés, et le reste du corps a également plus d’énergie disponible pour cela. C’est le cas avec l’élimination des toxines qui se sont stockées un peu partout dans le corps, les tissus, la graisse…

Réduire l’apport en toxiques extérieurs

Une grande partie des toxines provient directement de notre alimentation. Eviter les aliments les plus nocifs et riches en toxiques c’est le début de la gloire. C’est le principe du « Eviter de nuire ». Dans l’optique de réduire le travail quotidien des émonctoires, on évite au maximum les agressions extérieures, qu’elles soient liées aux cosmétiques, dentifrices, métaux lourds ou encore ces poisons du quotidien que sont la clope et l’alcool ! L’arrêt de l’alcool présente également l’avantage de ne pas surcharger le métabolisme hépatique (de votre foie). Quelques pistes sur les toxiques à supprimer lors d’une détox :

  • Les aliments ultras transformés
  • Les additifs alimentaires
  • Les légumes et les fruits (pleins de pesticides) à remplacer par des produits bios
  • Les graisses saturées (huiles de friture etc.)
  • Les gros poissons intoxiqués par des métaux lourds comme le mercure
  • La viande, bourrée d’antibiotiques (qui détruisent votre flore intestinale et par conséquent votre Système Immunitaire) et lourde à digérer. Privilégier les produits bios et la viande blanche, ou supprimer totalement la viande durant toute la détox.
  • Les cosmétiques, dentifrices, savons, pleins de perturbateurs endocriniens, de dérivés de pétrole et autres joyeusetés… là encore, réduisez le nombre de produits utilisés et privilégiez des produits à base d’ingrédients naturels et bios.
  • L’alcool, la cigarette, la cigarette électronique etc.

L’alimentation pour détoxifier en profondeur

Le deuxième principe sera de soutenir l’élimination en consommant des aliments qui auront, eux, un pouvoir détoxifiant. Parmi eux, on peut citer :

    • L’eau
    • L’ail
    • Le citron
    • La betterave
    • Les carottes
    • Le chou
    • L’artichaut
    • Le fenouil
    • Les oignons
    • Le radis noir
    • L’ananas
    • L’avocat (riche en glutathion, un antioxydant puissant)
    • Le pamplemousse (pour son action sur les métaux lourds)
    • La pomme (sa pectine piège le cholestérol)
    • Le sarrasin (Riche en antioxydants)

Boire beaucoup et intégrer ces aliments dans votre alimentation au quotidien permettra de renforcer les mécanismes de détox du corps, tout en assurant une digestion légère mais nourrissante.

La phytothérapie : le pouvoir des Plantes

Les plantes sont un allié de choix pour la détoxification. En gros, vous avez une plante pour à peu près chaque organe / chaque fonction de ces derniers. Avec la phytothérapie on peut stimuler, soutenir, évacuer, régénérer, protéger ou encore faire transpirer. Bref, à peu près tout ! Voici quelques plantes particulièrement efficaces pour la Détox, grâce à leur action sur le foie et les reins :

  • L’Achillée Millefeuille : Excellente pour détoxifier le foie (soutien et stimulation).
  • L’Artichaut : Il est cholérétique (stimule la production de bile), cholagogue (facilite l’évacuation de la bile vers l’intestin) et diurétique (augmente la quantité d’urine).
  • La Bardane : Un dépuratif général qui facilite l’élimination des déchets de l’organisme
  • La Cardère : Diurétique, sudorifique, cholagogue et dépurativeElle aurait également une action sur la Borrélie. (Cf. Article sur la Cardère).
  • Le Chardon-Marie (mon petit préféré) : Cholagogue et décongestionnant Hépatique, il protège et régénère les cellules du foie.
  • L’Ortie : Un dépuratif efficace, plante diurétique et riche en minéraux et vitamine C
  • Le Pissenlit : Détoxifie le foie, la vésicule biliaire et l’intestin.
  • Le Psyllium : Régulateur de la fonction intestinale il décrasse à merveille
  • La Prêle : une autre plante diurétique
  • La Verge d’Or (non ce n’est pas une blague) : Plante Diurétique et cholérétique
  • Le Desmodium 

Ces plantes peuvent se consommer sous différentes formes (infusion, comprimés, teintures mères) selon vos goûts. La consommation de tisane est une alternative aux boissons sucrées trop souvent consommées, et permet d’augmenter l’hydratation, un élément clé lors d’une détox.

Les compléments alimentaires et les vitamines

Ils peuvent se révéler une aide précieuse pour accélérer les processus. Ils seront souvent à base de plantes et donc avec des allégations santé liées à celles citées précédemment. Les stars sont principalement l’artichaut, le pissenlit, le radis noir ou encore le bouleau via la fameuse sève de bouleau. Il y a aussi des compléments à base de soufre, d’argile, certaines algues (chlorella, spiruline…) qui ont la particularité d’attirer les toxines ou bien le Glutathion.

Pour un fonctionnement optimal de vos organes, il est également important d’être à jour en termes de vitamines. Les Vitamines sont essentielles et sont des protecteurs naturels qui protègent contre le stress oxydatif. Je pense ici notamment aux vitamines A, C, E, le sélénium ou encore le zinc… On les trouve dans les fruits et légumes frais, mais une complémentation durant toute la durée de la détox sera nécessaire pour un apport optimal.

L’exercice 

L’un des principaux émonctoires de notre corps est notre peau. Le fait de transpirer lors d’une fièvre par exemple, est un phénomène naturel que notre organisme peut être amené à utiliser lors d’une infection pour éliminer les intrus. Transpirer est un excellent moyen pour évacuer les déchets et les toxines qui nous surchargent. Un peu d’exercice ou d’activité physique est un moyen de produire de la chaleur et permet de transpirer. Cela permet également de mieux oxygéner le corps et ainsi de le nettoyer en profondeur. Vous pouvez également tenter le sauna, ou les bains chauds qui sont tout autant recommandés (et agréables !) pour suer. Ajoutez à cela des gommages réguliers de la peau, pour éliminer les cellules mortes et favoriser la circulation sanguine, et vous vous sentirez véritablement régénéré !

Apprendre à gérer le stress

Le stress est générateur d’acidose et par-dessus tout il bloque les fonctions des émonctoires. Le sommeil, la méditation, la relaxation, bref la détente en général favorisent l’utilisation de l’énergie de l’organisme à des fins de détox. D’ailleurs un sommeil de qualité, profond et surtout réparateur est essentiel pour une bonne santé.

Vous avez maintenant toutes les clés entre vos mains pour réussir votre détox du Printemps !

 



©2019 SOCIALYME

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account