Du chrome, pour lutter contre le diabète ?

Le Diabète c’est quoi ?

Le diabète est une maladie se traduisant par une élévation anormale de la glycémie (le taux de sucre dans le sang). À l’origine de cette hyperglycémie : une absence d’insuline, comme dans le cas du diabète de type 1, où les cellules chargées de la sécrétion sont progressivement détruites par réaction auto-immune, ou une inefficacité de l’insuline comme lors du diabète de type 2 où l’organisme devient de plus en plus insensible à l’insuline.C’est ce second cas qui nous intéresse dans notre article. En effet, une fois le diabète de type 1 déclaré, il n’est actuellement possible de que de ralentir sa progression en adoptant une hygiène de vie saine afin de ne pas surstimuler les cellules du pancréas qui seront à terme détruites.

Dans le cas du diabète de type 2, tout est encore possible !

Que ce soit dans le cas d’un pré-diabète ou d’un diabète de type 2 déclaré, il est encore possible d’inverser la tendance. Pour enrayer la progression du diabète, il faut tout simplement rendre à l’organisme la sensibilité à l’insuline qu’il a perdue en cours de route. Pour cela, en plus de changements dans l’alimentation et le mode de vie (activité physique notamment), le chrome peut être un allié de choix.

Le chrome, un oligo-élément essentiel

Le chrome est un oligo-élément essentiel à l’organisme. C’est-à-dire que nous en avons tout simplement besoin pour vivre et qu’une carence en chrome peut induire des bouleversements dans notre organisme, notamment une résistance à l’insuline. L’un des effets du chrome est d’augmenter la sensibilité des tissus du corps à l’insuline, permettant ainsi de réguler la glycémie en stockant l’excédent de sucre (le glucose sanguin) dans les cellules.

Les sources naturelles de chrome

Le chrome est présent naturellement dans certains aliments. À noter que du fait de l’agriculture intensive, les aliments sont de moins chargés en chrome au fil des décennies, tout comme leur composition en vitamines et nutriments notamment.

La levure de bière, le foie de veau, le jaune d’œuf, les flocons d’avoine, les brocolis, les haricots verts, les champignons, les asperges, les prunes, les noix, le germe de blé, le cresson, le thym et les céréales complètes comptent parmi les aliments les plus riches en chrome. Privilégiez les cuissons vapeur pour respecter les minéraux de vos aliments en particulier des légumes.

Se supplémenter, une bonne idée ?

Même si les études ne sont à ce jour pas toutes concluantes vis-à-vis de l’utilisation du chrome, il n’en reste pas moins que son action sur la sensibilité à l’insuline est avérée et qu’il est une piste à ne pas négliger.

Une supplémentation en chrome est un bon complément à l’alimentation pour être sûr d’obtenir un apport en chrome suffisant au quotidien. Il ne peut cependant pas se substituer à la mise en place de nouvelles habitudes de vie saines et ne doit pas être une excuse pour au contraire, absorber davantage de sucres 😉 Bien au contraire : l’absorption du chrome est renforcée quand il se trouve en présence de certaines vitamines comme celles du groupe B (B2 et B3) que l’on retrouve dans les fruits et les légumes.

Le chrome a également une action bénéfique sur la régulation de la faim et l’appétence pour le sucré : comme il permet de réguler la glycémie, celle-ci, du fait de sa stabilité, provoque moins de compulsions pour le sucré et d’envie de manger. C’est un bon coup de pouce pour votre motivation lorsque vous êtes amené à mettre en place une nouvelle alimentation et rester loin des tentations.

Privilégiez le chrome sous forme de picolinate et à raison de 200 mg par jour pour commencer. Comme le chrome peut améliorer la sensibilité à l’insuline, il est important lors de son utilisation d’opter pour une surveillance étroite de sa glycémie et d’adapter en fonction et avec l’accord de votre médecin le traitement qu’il soit par antidiabétiques oraux ou par injection d’insuline.

Une supplémentation à vie n’est pas nécessaire et peut être réalisée sous forme de cure : une fois l’objectif atteint ou en bonne voie, il est possible de l’arrêter. Votre nouvelle alimentation saine et équilibrée prendra ensuite le relai et sera suffisante.

 

©2019 SociaLyme créé par KreaThor

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?