Détoxification et maladie de Lyme

Les méthodes de Détoxification & Maladie de Lyme

Je vous ai déjà parlé de l’importance que revêt à mes yeux la détoxification dans le cadre de la maladie de Lyme dans l’article dédié à ce sujet et que vous retrouverez ici. Je vais aujourd’hui aborder un sujet tout aussi complexe, car nous allons nous intéresser aux « méthodes » existantes pour réaliser une détoxification de l’organisme.

Il y a un certain nombre d’éléments à prendre en considération lorsque l’on souhaite mettre en place des mesures pour se détoxifier. En ce qui me concerne, j’ai vite compris qu’il me fallait mettre en place des actions sur plusieurs axes pour supporter les traitements, soulager mon corps (surtout les organes) et essayer d’accélérer le processus pour éviter des réactions trop violentes. Je pense ici aux réactions d’Herxheimer qui surviennent lors de la mort des borrélies et de la surcharge en toxines qui en découle. C’est une réaction qui peut être extrêmement pénible et dure à supporter.

La Détox par l’alimentation :

Premier Principe : éviter de nuire. Une grande partie des substances toxiques qui nous polluent au quotidien se trouve dans la nourriture. En évitant les aliments qui contiennent ces toxiques, on offre au corps du répit, ce qui lui permet de se concentrer sur autre chose, par exemple la détoxification des toxines naturellement produites par l’organisme ou par les bactéries.

Deuxième Principe : soutenir. On peut consommer des aliments qui eux, en plus d’être exempt de toxiques, sont efficace pour stimuler le corps.

Cela nous offre donc un double avantage, on évite les produits toxiques et on booste la sortie des toxines hors de notre corps. C’est une technique qui fonctionne sur le long terme, et qui offre des résultats progressifs mais sacrément bénéfiques. On y trouve également un autre avantage, que l’on voit du côté du psychisme. On se rend compte que l’on arrête de se nuire à soi même et ce en toute conscience. Et ne pas se nuire est un excellent moyen de commencer à guérir.

Pour faire simple, on évite :

  • Les aliments ultras transformés
  • Les additifs alimentaires
  • Les légumes et les fruits pleins de pesticides
  • Les graisses saturées (huiles de friture etc.)
  • Les gros poissons carnivores intoxiqués par des métaux lourds comme le mercure
  • On limite la consommation de Viande (bourré d’antibiotiques qui détruit votre flore intestinale et par conséquent votre Système Immunitaire).

Pour ce qui est des principaux aliments favorisant la Détoxification de l’organisme :

  • L’eau
  • Les légumes bios et en particulier les champions que sont :
    • L’ail
    • La betterave
    • Les carottes
    • Le chou
    • Le fenouil
    • Les oignons
    • Le radis noir
  • Les Fruits bios :
    • L’ananas
    • L’avocat
    • Le citron
    • Le pamplemousse
    • La pomme

Ces aliments sont devenus mes alliés au quotidien pour débarrasser mon organisme des substances néfastes qui pourraient s’y encombrer et m’éloigner de la bonne santé. Bien évidemment, il ne s’agit pas de manger tous ces aliments tous les jours. L’objectif est tout simplement de les incorporer dans votre programme hebdomadaire. Cela permet de varier l’alimentation et de profiter des effets détox de ces aliments au quotidien, au-delà d’une diète spécifique.

Le Jeûne :

Voilà un terme qui au premier abord fait peur, et décourage énormément de personnes. C’est tout à fait normal car tout est fait pour que ce soit le cas. On associe toujours ce terme au danger, a l’incontrôlable et aux sectes des gourous tibétains français sévissant dans le Gévaudan ou le Morvan. Le jeûne n’est en fait tout simplement pas rentable pour les lobbys (rien à vendre !) et il n’y a donc pas d’études menées en France à ce sujet. C’est dommage, car certains pays ont découvert depuis des décennies des vertus incroyables au jeûne. C’est le cas de la Russie ou plus récemment de l’Allemagne. Voici d’ailleurs un lien vers un fantastique documentaire d’Arte sur le Jeûne, qui je vous recommande chaudement :

 


Pourquoi le jeûne est-il si bénéfique ? En jeûnant on soulage tout le système digestif. Le corps, qui n’a plus à s’occuper de la digestion, gagne la possibilité de combler les retards engrangés dans le temps. C’est le cas avec l’élimination des toxines accumulées un peu partout dans notre organisme. S’ensuit alors une détoxification profonde. Je ne vais pas vous mentir, il y a un contre coup avec des réactions de désintoxication ou d’élimination qui provoquent des nausées, des maux de têtes, faiblesse… dans mon cas, ça en valait la chandelle. De plus, le corps est génétiquement programmé pour bien résister au jeûne et pour se renforcer durant ces périodes et notamment renforcer ses capacités d’auto-guérison. Si je vous dis qu’on peut avoir des effets positifs même sur de courtes durées, vous comprendrez mon intérêt pour cette méthode.

La mono-diète :

Il s’agit d’une variante plus douce du Jeûne, qui consiste à ne manger ou boire qu’un seul aliment. La durée peut s’étaler sur 24h ou sur plusieurs jours. Ce sont les mêmes mécanismes qui sont en jeu dans le Jeûne classique. En ne mangeant qu’un seul aliment vous simplifiez les tâches digestives à votre organisme ce qui permet de libérer de l’énergie pour d’autres fonctions.  Ainsi on facilite la fonction d’élimination/détoxification de l’organisme.

Les plantes Détoxifiantes :

Maintenant que vous commencez à me connaître, vous savez que je m’intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la maladie de Lyme et à la santé. Un des domaines passionnants que j’ai découvert sur mon chemin de Lymé c’est la Phytothérapie. Je suis devenu un amateur de plantes en tout genre. Si par aventure vous venez chez moi un jour, c’est avec plaisir que je vous ferai goûter mes trouvailles ! Pour en revenir à nos affaires, figurez vous que le monde des plantes nous offre des produits naturels aux propriétés fascinantes.

Mes plantes préférées pour éliminer les toxines :

  • L’Achillée Millefeuille : excellente pour soutenir et stimuler le foie
  • L’Artichaut : Il est cholérétique (stimule la production de bile), cholagogue (facilite l’évacuation de la bile vers l’intestin) et diurétique (augmente la quantité d’urine). En gros l’ami du foie et des reins.
  • La Bardane : Un dépuratif général qui facilite l’élimination des déchets de l’organisme
  • La Cardère : Diurétique, sudorifique, cholagogue et dépurative. Elle aurait également une actionsur la Borrélie.
  • Le Chardon-Marie (mon petit préféré): Cholagogue et décongestionnant Hépatique, il protège et régénère les cellules du foie.
  • L’Ortie : Un dépuratif efficace, plante diurétique
  • Le Pissenlit : Agit sur le foie, la vésicule biliaire et l’intestin.
  • Le Psyllium : Régulateur de la fonction intestinal il décrasse à merveille
  • La Prêle : Plante diurétique
  • La Verge d’Or (non ce n’est pas une blague): Plante Diurétique et cholérétique
  • Le Desmodium

La transpiration :

C’est un élément que l’on a tendance à ne pas prendre en considération, alors que c’est probablement le plus facile à mettre en place. L’un des principaux émonctoires de notre corps n’est nul autre que notre peau. Le fait de transpirer lors d’une fièvre est un phénomène naturel que notre organisme peut être amené à utiliser lors d’une infection. C’est un excellent moyen pour éloigner les déchets et les toxines qui nous surchargent. Je ne vous propose pas d’attraper une grippe mais l’activité physique est un moyen de produire de la chaleur ce qui permet de transpirer. Bon, si vous êtes dans le même cas que moi, le sport est un peu complexe à mettre en place. Cela dit il y a encore le sauna, ou les bains chauds qui sont tout autant recommandés. Attention cependant à rester dans des limites raisonnables, du moins au début, pour vous assurez que vous supportez bien la méthode, car cela peut vous fatiguer. Par exemple, si vous tentez le sauna, restez un maximum de 5 minutes la première fois. Pareil pour un bain chaud, inutile d’y aller trop fort. L’idée est toujours de tester avant tout, les résultats sont plus efficaces sur la durée que dans l’intensité. Et vous y gagnerez à tous les niveaux.

Pour conclure, je dirais que nous avons fait le tour des émonctoires en commençant par les intestins et la nourriture pour finir dans le sauna avec la transpiration.  Si vous avez bien suivi, nous n’avons pas parlé des poumons, qui pourtant sont un organe d’élimination important. La raison est simple, j’aimerais vous en parler dans un nouvel article où j’aborderai notamment le concept de respiration et de cohérence cardiaque.

Pour les trouble-fêtes, il y a bien évidement d’autres axes qui mériteraient (ou pas) d’être approfondis comme la cure de déparasitage du foie du Docteur Hulda Clark, ou des produits comme la Zéolithe voire même la Chlorella. Dans mon cas, il me semblait plus intéressant de parler de ce que j’ai essayé et qui m’a plutôt bien réussi. Pour le reste je vous laisse vous faire vos propres recherches et qui sait, peut-être nous en parler ? Au plaisir de vous lire 😉

1 Commentaire
  1. […] de l’alimentation dans le cadre de la détoxification (voici l’article en question : ici). Dans cet article j’ai essayé de montrer tout l’intérêt que revêt une alimentation saine. […]

Laisser une réponse

Nous Contacter

Vous pouvez nous contacter via ce formulaire, nous vous répondrons dés que possible.

En cours d’envoi

©2018 SOCIALYME

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account